17 mars 2021 : premier

La danseuse du petit matin.

L’art comptant pour rien
Les Ben
Les Césars
Les Jeffs Koon
Les poussés par « lesriches »
Les artificiels officiels
Les contents pour rien.

— Et danser à Lyon ?
Danser 5 minutes ?
Une danse « comme si »
Comme si, elles étaient libres
Comme si, elles étaient en joie
Mais une danse d’ennui
Une danse de peur
Une danse crochet,
Une regarde-moi
Surface plane et incolore
Et puis

La danseuse du petit matin
Danseuse comme Pina
Comme Anne Teresa
Comme Maguy
Comme Isadora
Comme Loïe
Comme Anna
Comme Joséphine
Mais surtout comme elle

Comme ailes
De l’aube à l’Aurore du monde
Elle danse
Elle danse la danseuse
Elle danse au bord du grand canyon
Il est sa profondeur
Il est son vertige
Vertige de l’aube à l’aurore.
Elle danse là pour Marie
Pour Marie qui a donné sa fille
Elle danse pour Joseph
Joseph qui a fait Jésus un fils
Elle danse pour Jésus
Jésus, iel a tracé le chemin
La voie vers CIEL qui est aux cieux.
Les cieux qui sont au-dedans
Au-dedans, elle danse
Et le féminin l’emporte sur le masculin

— Alignez vos men sur votre voisine de droite
Voisine de droite ?
Oui voisine
Elle danse
La danseuse de toutes les « aube à l’aurore » du monde

— Et toi, ta poésie
— Ma poésie ? Elle offre un sol à la danseuse