Hymne aux avenirs inattendus

(c] 2020 : Charlotte Cetaire


Maison intérieure

Elle était là, au fond de ma prière. C’était une joyeuse maison intérieure, un lieu que je découvrais durant une profonde méditation, presque une oraison, à deux pas de la contemplation. Elle était là, dans le jardin intérieur à côté du château des épreuves.

Variation sur Hemingway

Incroyable ! Votre génération a perdu le gout de l’aventure, Petite. Même le goût de la séduction de l’autre, cette attirance pour le véritable autre a été perdu. Vous êtes enfermé dans la non-pèche de Narcisse. Vous voulez tout arrêter.

Pour du persil, elle a voté « Oui »

Le persil est une plante bisannuelle : la première année, il développe son feuillage et nous en cueillons puis passe l’hiver avec sa rusticité. Quand vient le printemps de la deuxième année de culture, le pied va prendre très vite de la hauteur, fleurir et produire ses graines, on ne le cueille pas. Le cycle est alors terminé et le pied de persil meurt pour renaitre à nouveau deux ans plus tard.

La question

Je sentais que sa question venait. Après souper, le jeune homme qui racle sa gorge et ne sait où poser ses mains, c’est qu’il va poser une question. Et mon Fils-De-Cœur en était là. — Alors, demande…— C’était comment, Papou, quand tu étais au lycée, en 1980 ? Je savais bien de quoi, il voulait … Lire la suite de La question

Silence lumineux

Le BAM du marteau sur le clou dans le poignet de l’homme sans forme, blessure sans fin. Cris de douleur, cri de la mère, cri de la femme, cri d’un jeune homme ami.

Quelques Matins du monde

Même quand on n’a plus rien, il y a toujours un jeune chat maigre à qui donner son amour.

…Hélène sur ses longues jambes maigres marchait dans la ville avec nous, arborant son Levis 501.

Assis sur le rebord du monde de Francis Cabrel

J’aime à le suivreJ’aime son bluesSur cette planète bleuQui porte bien son nomAujourd’hui Si j’ai bien toute ma mémoire, disait Dieu dans un coin du cielJ’avais commencé une histoire sur une planète nouvelle et toute bleueBleue, pour ne pas qu’on la confondeJe vais aller m’asseoir sur le rebord du mondeVoir ce que les hommes en … Lire la suite de Assis sur le rebord du monde de Francis Cabrel

Recevez les nouvelles du vent d’est directement dans votre boîte de réception.