La science : L’épreuve de Dieu ? par François Euvé et Étienne Klein

Citation

Un texte important est un dialogue de Platon, le Timée, qui décrit le processus de la fabrication du cosmos. C’est une sorte de «mythe» qui correspond aux représentations de l’époque. Il est question d’un «ouvrier» (en démiurge) divin grec : demiourgos, qui a donné « qui réalise le monde à partir de schémas géométriques. La géométrie est l’idéal de la perfection. Cela se retrouve dans la structure du ciel, moins sur la terre qui est un monde dégradé
Par contraste, dans le monde chrétien, l’idée va s’imposer d’une création du monde «à partir de rien». Rien ne précède l’action divine. À la différence du soleil qui ne peut pas ne pas rayonner sa lumière et sa chaleur, l’acte créateur divin n’obéit à aucune nécessité. C’est un acte de pure liberté. Cette option jouera un rôle décisif par la suite.

La lecture

Ma lecture s’est faite d’une seule traite. Et j’ai compris alors qu’on ne peut pas aborder Dieu comme on aborde la science. Et cela m’a ramené finalement à une dimensions humaine. Qu’est-ce qu’une personne humaine et qu’est-ce que la connaissance, les connaissances.

Du coup j’ai résumé mon cheminement a travers des dessins et des schéma, je vous les livre un peu plus loin, et je vous invite a lire ce livre pour vous libérer des questions inutiles et de passer à autre chose.

La ceuillette

Est-ce le temps des cerises ?
Est-ce un rossignol offrant ?
Est-ce un moment de fugue printanière ?
Seront-elles déposées sur l’autel de Gaïa ?

Comment savoir ?
Au matin elles étaient mûres.
Il fallait que la jeunesse officie,
Et renouvelle le monde.

Nous, vieux sans vergogne
Avions pillé notre Mère
Avions méprisé notre Père
Avions joui de notre égo.

Et, il nous faudra passer,
Sombrer dans l’oubli.
Et les jeunes pousses,
Éclaireront alors le sentier doré.

Et maintenant, qu’est-ce que tu fais ?

Le Geiko
La rencontre a deux
L’univers se réduit à ces deux
Iels se saluent
Iels croisent le fer
Le ballet commence
Pas de sexe
Pas d’âge
Juste deux personnes humaines.
Je n’existe presque plus
Il n’existe plus que toi.
Avancé, question
« Et maintenant qu’est-ce que tu fais ? »
Le gaie commun.
Le kendo

Et puis un samedi à 17 heures, le CDCN
Les ateliers de Caroline Carlson.
Trois personnes, trois âges de la vie, 23, 54 et 78 ans.
Un chorégraphe, Rama, il sera 54
Deux danseurs, Hugues il est 23 ans, comme ma fille, et Jean, il est 78 ans. Ma fille, est 23 ans, avant PARTS, elle était à COLINE Istres avec Hugues.
La danse, l’accueil de Rama en danse. S’asseoir. Et tout commence. Deux danseur 23 et 78 sont ensemble.

Et maintenant, qu’est-ce que tu fais ?

J’éclate en sanglot sourd, venu du plus profond de mon être qui n’est déjà plus moi, mais quelque chose d’autre, quelqu’un d’autre, l’Amour. 23 ans sourit, de ce sourire si généreux à Jean qui l’invite à la danse. Ma fille, quand elle danse, possède ce même sourire adressé à ses partenaires. Ce sourire dit à l’autre, « tu comptes à mes yeux parce que tu es important », « . . . et maintenant qu’est-ce que tu fais ? »
1 heure de danse, une heure au bord de l’évanouissement épanoui de joie. La joie explose et se remplis des autres.

Nos temps
Nos temps politiques
5000 personnes mettent en commun, toutes leurs questions, et leurs questions dessinent un avenir en commun. Et bientôt moi aussi je serais invitée dans l’isoloir ou j’engagerais tous les autres, tous, et mon avenir aussi, et leurs avenirs. Et là les danseurs, les kendoka, ces 5000 personnes me demanderont :

« Et maintenant qu’est ce que tu fais ? »


Et cet après midi là, il y avait l’autrice Anne Vassivière
https://annevassiviere.blog/2022/03/13/23-57-78-mesures-dune-vie/