À la ligne : Feuillets d’usine par Joseph Ponthus

25 juillet 2020 je referme le livre, j’en ai terminé la lecture. Je suis abasourdi. Qu’est ce que je viens de lire. C’est mon épouse, qui m’avait invité à l’ouvrir.
Pourquoi cette impression d’avoir parcouru plusieurs millénaires ? Pourquoi cette impression de profondeur ?
Et je comprends. Je viens de lire l’Odyssée. L’histoire racontée en vers du voyage de retour d’un Odysseus, d’un Ulysse moderne qui tente de rejoindre son épouse depuis le plus profond des enfers. L’enfer des poissonnerie et l’enfer des abattoir ou la Mort industrielle règne en maitresse absolue. Et Cette mort se nourris des bêtes, se nourrit de l’énergie vitale de ces prolétaires, de ces guerriers qui doivent donner la mort, dépecer l’animal, quelques heures avant encore vivant et le découper pour que la forme finale soit acceptable comme un bon produit consommable dans nos maisons tranquilles, polies et quiète du bourg. La mort est tenue éloigné de nous. Nous ne savons plus que nous mangeons des êtres vivants, tuer pour quelques deniers par d’autres êtres survivants.

Et cet Ulysse devenu Homère pour l’occasion me raconte, en vers pour être sûr que je ne les oublie jamais. Le vers étaient le moyen de cette antique antiquité pour se souvenir des histoires importantes, pour nous enseigner en ces temps ou l’on ne pouvait faire totalement confiance à la chose écrite.

Joseph Ponthus devenu Odysseus, était le porte drapeau de ces prolétaires que la bourgeoisie ne veut pas voir, ne veut pas entendre, ne veut pas payer. Ils font parti de ce que Macron et ces gens de l’indigne et ignoble (sans noblesse) rassemblement LREM qualifie des « riens ». Il devait enfin retrouver son épouse et son chien.

Mais Joseph, Baptiste a rejoint Odysseus dans la mort et il peut enfin accéder à l’éternel intemporel. Loin de nos aveuglements volontaires et simple.
J’ai la Foi et j’ai confiance pour Baptiste, son saut dans le néant sera rattrapé par Dieu IEL même. Il rejoint la création, de créature il devient créateur.

Joseph Ponthus nous restera, à nous les vivants comme le témoin du combat qu’il nous reste à mener.

Et moi en juillet 2020, j’avais préparé mon retour de lecture et je l’avais oublié. Elle viens de revenir à la surface. Je souhaite que nous rendions tous hommage a ce grand guerrier mythique et antique venu nous aider a comprendre ou nous en sommes, individuellement et collectivement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.