Transparence par Marc Dugain

Note : 3 sur 10.

Pour un roman s’appelant Transparence me voilà bien dans une histoire opaque.

Attention « divulgâchage » en perspective !

Pour commencer j’ai toujours beaucoup aimé Marc Dugain, la personne, le romancier, ses romans jusqu’à l’homme nu ».
Mais pour ce roman, je fus très désappointé, pour ne pas dire déçu, en fait je n’ai pas à être déçu, Marc Dugain ne m’avais rien promis et il est une personne humaine qui fait son chemin et possède ses propres angles de vue respectables. Et, en cela, il a tout mon respect. Donc je vais surtout parler du Roman et pas de l’auteur.

Cela commence comme un polar, mais cela est bien vite abandonner pour entrer en fait dans un grand moment ou rien n’est dit et où plane des secrets (et pas des mystères, le mystère est une expérience à vivre et pas des événements à révéler). Et puis voici qu’on découvre une réussite totale d’un projet titanesque, un projet digne des dirigeants de Google.

Une sorte de conclusion s’impose à ce moment, les grands puissants de ce monde qui ont créé la surveillance généralisée prendrons conscience du danger et nous sauverons, donc vous peuple : attendez, nul besoin d’entrer dans une lutte sociale. C’est très bourgeois comme pensée, la fameuse escroquerie du Win-Win, sans aucun regard sur les divergences d’intérêts et la nécessité du conflit (pas forcément armé).

Et puis on assiste à sa prise du pouvoir, assez rapide, et là l’héroïne devenu une quasi-déesse, va rencontrer les puissants de ce monde, Pape, présidents et service secrets et leur imposer sa vision néo-biblique. Alors s’enchaine les lieux communs sur l’Église, le Pouvoir et les hommes ou femmes politiques et les services secrets, presque des pensées de café du commerce.
Et voilà cette dame, cette héroïne, a changé, le monde humain et tout cela.

Et puis quatrième phase, pif, paf, pouf, c’était une escroquerie ! Mais oui, mais oui ! Elle n’a jamais été vraiment immortelle et elle ne pouvait pas stocker les consciences pour les rendre immortelles aussi. Et c’est son ami, son mari aimé qui la dénonce et l’envoie dans l’espace. Pourtant elle avait fait cela, comme une Batman du 21ème siècle, en super-héroïne technologique pour sauver l’humanité. Son mari a bien compris ses bonnes intentions donc comme l’inspecteur, il ne dira rien de l’escroquerie.

Et dernier rebondissement, et bien non ce n’était pas un roman, c’était le roman d’un roman, en effet il été écrit en 2018 par cette femme et elle a disparue.

Voilà, voilà.
A oui, Je n’ai pas compris à quoi servait le fils !?

Et enfin, l’écriture est très descriptive et les personnages sont peu profond. Alors, je pense ne pas avoir compris l’intention de Marc Dugain, dont je lirais quand même les prochains romans.

Entre parenthèse je suis en train de lire un feuilleton d’Anne Vassivière sur son Blog qui est vraiment étonnant et ouvre plus sur des perspectives de regard sur notre monde :
https://annevassiviere.blog/2021/07/28/les-saisons-de-lili-episode-1/
Pour l’instant, il y a 4 épisodes. J’adore !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.