Voici

16 mai 2021 – premier

Ils n’ont plus de vin !
Qu’y a-t-il entre toi et moi ?
Mon heure n’est pas venue.
Faites tout ce qu’il vous dira.

Palestinienne de Galilée,
Ses douleurs furent de Judée,
Enfantement de l’enfant
Frayeur de sa perte.
Calvaire et mort de son fils.
Palestinienne de Galilée
Elle sait la souffrance de son peuple.

Ils n’ont plus de vin.
Faites ce que vous dis l’amour.

Pass ou pas Pass je veux de la danse

Pass ou pas Pass
Besoin de voir la vie
De la voir se danser
En sa seule forme sacrée

Pas dansée,
La vie n’est que Business.
Une grosse affaire
Qui nous glue au néant

Je me souviens 2015
De cette envie de kendo, après.
Toute ces danseuses qui prient
Prient comme forme de vie
Pardonnez-nous nos offenses

Par Ohad Naharin
Interprété par 16 danseurs de la Batsheva Dance Company, saison 2015

Une adaptation de la pièce de Peter Handke : Offenser le public.
Texte: Peter Handke (sans les histoires des danseurs)
Conception d’éclairage: Avi Yona Bueno (Bambi)
Conseiller musical original et musical: Karni Postel
Musique folklorique arabe arrangée et interprétée par: Habib Alla Jamal, Khader Shama
Musique supplémentaire: Samuel Barber, Carlos D’Alessio, P. Stokes, P. Parson
Conception sonore: Frankie Lievaart
Enregistrements: Frankie Lievaart, Haim Laroz
Conception des costumes: Rakefet Levy
Conception du costume: Zohar Shoef

Les danseurs de Batsheva ont collaboré au processus de création.

Elle avait 17 ans

Plus profond que la fosse des Mariannes
Plonger vers la source de l’amour
Je fuse et te retrouve si haut
Bras ouverts, je m’offre à toi

Libre d’accueillir l’offrande
Libre de refuser sans dédain
L’amour t’a saisi aussi
Pour un autre, une autre, des autres ?

Tu tends toi-même les bras
Le souffle qui brûle sans consumer
Tous nous saisi
Nous plongeons au plus profond
Pour atteindre ces sommets inattendus
Nous trouvons la joie éternelle.

Marie Madeleine aimait Jésus
Cet amour nous soulève encore
Et nos corps encore se quêtent.

Être, avoir été et sera, hors du temps
Partout et à jamais.
Marie laisse être femme à Marie
Elle fût la mère qui fait voile