J’y arriverai un jour par Patrice Chéreau

Chéreau est mort à Clichy le 7 octobre 2013, il est mort en balance alors qu’il était né en scorpion le 2 novembre 1944 quelques jours après Coluche, un autre scorpion. Il a consacré sa vie à ces quelques planches posées sur des tréteaux ou est offert la possibilité de voir des drames se nouer et se dénouer.
Il découvre Koltès, Magnifique solitudes dans les champs de Cotons ou La nuit juste avant les forêts. Et puis il y a eu Phèdre avec la magnifique Dominique Blanc.

Après tout ce temps cette pièce me hante encore. Mystère des planches, mystère des actrices et des acteurs, mystère de la mise en scène. Triple mystère qui ne cache aucun secret juste du travail, du travail et le désir d’y arrivait.

Chéreau est, LE metteur en scène !

J’y arriverai un jour

Cet ouvrage collectif, court, concis dans une collection au format adorable, inattendu en son temps (Actes sud), est une graine pour comprendre la richesse du travail de Chéreau !

Comprendre ce qu’est la représentation de l’âme humaine quel qu’en soit sa forme (théâtre, cinéma, opéra et même littérature et poésie), Chéreau l’a fait avec le langage du corps et du décors. Ce langage si ancien, si pure, si spirituel (mystique) que l’on trouve aussi dans la danse (Pina Bausch, Anne Teresa de Keersmaeker, Maguy Marin) dans les arts martiaux (le Kendo pour moi), la cuisine de Thierry Marx ( et sa trinité la maitrise du geste, la maitrise du feu, la maitrise du temps) ou même un art très difficile en littérature, peut-être le plus difficile l’érotisme, Cette érotisme que l’on vit ou aimerait vivre et celui que peu de gens savent vraiment écrire dans le temps qui est le leur (Anaïs Nin, Anne Vassivière, etc…).

Et à la lecture de ce petit livre, qui nous restitue à merveille le chemin de cette personne humaine, il nous donne l’énergie d’entreprendre notre propre chemin ! Et nous savons qu’il est mort, mais n’est-il pas éternel dans cet univers en création permanente ou chaque jour porte sa nourriture inattendue.

Je retiens deux phrases :

Devenir la personne qui je ne suis pas encore !

C’est en regardant un peu en arrière que l’on mesure à quel point le travail de Chéreau constitue bien son œuvre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.