Oraison 23 mai 2020 : balade matinale

Au soulevé du sommeil
Et porté par la flamme du désir
Courir chez l’ami d’en face
Traverser la rue de sable et de cailloux
Frapper à la porte.

« — Je vous salue madame Marie,
Je viens voir votre fils.

— Il est sortie tôt à l’aurore
Pour monter à la colline verte.
Coupe à travers ma maison
Prends la porte de l’atelier,
Traverse l’enclot aux moutons
Enjambe la barrière
Et cours sur le sentier.
Tu dois pouvoir le rejoindre
Avant qu’il n’arrive au sommet.
Chaque jour il se lève avant le soleil
Pour monter contempler les matins du monde. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.