De Joseph à Christophe

Refrain
Comme le dernier des patriarches
Tu fus le dernier des Bevilacqua.
Joseph éteignant la vieille arche
Christophe, tu sortis sans fracas.

Matin d’avril, matin de gris
A l’oraison, Joseph s’est accroupi.
Il était en bas a gauche.
Pourquoi là ? De Marie, la grotte ?
Il voulait laisser à ses pieds
L’ancien monde qui s’éteignait.

Refrain

Christophe, notre dernier patriarche
Fermant la porte, tu te mets en marche
Et tu laisses aux jeunes nouveaux
Le soin de coloré nos prochain bravo
Ces temps venant tissé d’une autre étoffe
Les temps venus appartiennent à Christophe

Refrain

Et c’est ce qui m’est venu ce matin,
Avant même de connaitre du corps ta fin.
Oraison ou Jésus conduit à Joseph
Et Joseph au Christophe en sagesse.
A Lourdes Bernadette ne l’avait pas vu
Il était l’ancien monde révolu.

Refrain
Et nous ne t’oublierons pas

Oraison 17 avril 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.