Sur une phrase des Dialogues

Sur cette simple phrase lu dans les dialogues avec l’ange:

– Fais attention dans tes cours à l’harmonie.
L. A l’harmonie en moi-même.
– Non. Tu as beaucoup d’élèves ensemble.
Tous ne sont pas faits pour être ensemble,
mais tous sont faits pour être avec toi.

Je me retrouve dans un état augmenté de questions.

Elle m’a touché et à fait écho à mon travail de ré-écriture de mes campagnes de jeu de rôle du dK vers D&D5 et l’écriture de du jeu de rôle Ichthus et la campagne autour des actes des apôtres et des premiers chrétiens.

Pour l’instant, j’en suis à la deuxième campagne « Mangeurs de Pierres » qui retrouve son âme et son esprit dans une société bourgeoise 19ème siècle et machine à vapeur hivernale.
Et de l’autre coté ce questionnement sur ces personnes humaines qui choisirent de suivre des personnes qui parlaient d’une personne morte et ressuscité et que cela transformé la vie de tous.

Comment écrire tout cela ? En même temps ?
Ou alors comme je le lisais ce matin remettre chaque chose à sa place.
Trouver cette harmonie dans l’écriture, même si ce n’est que du jeu de rôle.

Même si ce n’est que du jeu de rôle ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.