La bergère et le jardinier

Les brebis se nourrissent d’herbes sèches et de rêves lumineux.
La bergère hume en songe la lumière du matin et sa rosée.
Aucune de ses brebis ne se perdra aujourd’hui, comme hier.
Ce soir en rentrant, l’attendra son panier d’osier.
Le jardinier rêveur le lui aura préparé au bord du chemin.
Et quand elle le prendra avec délicatesse,
Ses brebis bêleront de joie.

En ces temps de machines puissantes et divertissantes,
De trottinettes urbaines et vrombissante,
Il reste dans nos vallées,
Un jardinier et une bergère.
Il reste un clocher qui appelle à la prière.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.