Mon corps ?

Où mon corps,
Qui est mon corps,
N’est plus mon corps ?
Dans le geiko du kendo,
Dans la partie du jeu de rôle,
Dans la prière d’oraison,
Où ?

Dans le geiko
Cet univers de rencontre de nous deux
Un univers à moi
Je suis là avec toi
Et je vois sans regarder
Ton envie de te lancer à l’assaut
Et je ne suis plus moi
Je suis toi et me retrouves
En ce lieu avant que tu n’y arrives
kendo debana waza.
Quand mon corps commence-t-il ?
Quand finis-t-il ?
Profond et doux mystère.
Corps !

En jeu de rôle,
Je propose.
Vous incarnez par vos mots.
L’histoire se construit,
Un univers complet,
Lumineux venant de nos mots
Virevoltant autour de la table.
Et puis, création !
D’où vient-elle ?
De moi ?
De vous ?
De nous ?
De nos mots ?
Quand mon corps commence-t-il ?
Quand finis-t-il ?
Profond et doux mystère.
Âme !

Au cœur de la prière
Le torse, Les bras, les mains fourmillent
Jusqu’au bout des doigts
Et puis ici ou là,
Au frontières de ma peau,
Ce n’est déjà plus moi,
C’est une lumière d’ailleurs,
D’un arbre à la falaise en dehors de l’univers.
Quand mon corps commence-t-il ?
Quand finis-t-il ?
Profond et doux mystère.
Esprit !

Corps, Âme Esprit,
Quand débutent-t-il ?
Quand terminent-ils ?
Hors du temps.