Sur ces traces là

Danse, Danse, Danse
Danser
La danseuse là, ne se sert pas de la danse
Elle sert la danse.
Comme la terre danse autour du soleil
Elle sert la danse.
Comme notre soleil danse dans son bras galactique
Il sert la danse
Comme notre galaxie danse avec les siennes
Elles servent la danse.
Et les amas dansent entre eux
Ils servent encore et encore la danse.
Dieu, IEL est DANSE
La danse nous redonne tout
En vie.

Celui qui se sert de la danse
A déjà sa récompense.
Et n’oublie pas Danseuse
Sans Marie, Jésus ne peut naitre !

Paysan, agriculteur et paysan

Je suis 60 ans.
L’éternel retour.

J’ai connu les derniers des paysans
Ils étaient savoir-faire,
De la terre,
De la pioche,
De la faucille,
De la main.
Ils étaient savoir,
Du grain,
Des foins et luzernes,
Des fumiers et purins,
Des brebis,
Des bons chiens ses amis,
Des chevaux,
Des vaches,
Des poules,
Des qui se mêlent bien avec qui en la ferme.
Ils étaient co-naissances
Des savoirs anciens en héritage
Des intempéries liées aux humeurs des brebis
Des liens spirituels entre luzernes et les blés
De la nature, autour de la basse cours,
Des bonne haies autour de la ferme,
Des paroles échangées entre bergerie, étable et écurie.

J’ai connu et rêvé les derniers des paysans.

Et puis,
Le remembrement.
Où plutôt le démembrement de ce monde paysan,
Pour faire surgir la race des agriculteurs.
L’industriel des champs.
Le calculateur de dividendes.
Le poison répandu.
La productivité comme succédané.
L’argent appelant l’argent du crédit.
Et la mort de notre auto-suffisance !

Je crie vers le sud !
Sankara Reviens !
Sans Marie, Jésus ne peut naitre !