Ils portent maillots

Les cyclistes en maillot roulent sans s’attendre l’un l’autre.
Les promeneurs à vélo avancent de concert,
Comme les motards, princes de la route de bitume.
Il y a les enfants de l’argent les winner,
Il y a le enfants de la mansuétude.
J’ai posé le vélo quand il mit le maillot.
Et un matin bleu, je me suis mis au Kendo.
Nous tournons et nous rencontrons dans le Geiko.