Silencio

« Si tu es trop fatigué pour parler
Alors assieds-toi à coté de moi
Car je parle aussi Couramment le silence
. »


Je l’aime comme je t’aime !
C’est si doux.
En ces temps si dures,
Où pleuvent les nuées de mensonges,
Lui, il laisse tant de place à la vérité
A cet univers qui m’émerveille encore.
En vérité.