Cherche ton île

Seules les artistes
écrivaines poétesses et danseuses
peuvent offrir l’espoir du havre de paix

Le havre nous est indispensable,
Elles l’offrent
par leurs mots, par leurs gestes

Les créatrices regardent en face le néant
Et comme nos tricoteuses au crochet
Elles agrandissent le Cosmos créé
Par le fils léger de leur amour


Une créatrice du havre :
Anne Vassivière

A la fenêtre de Juliette, une cigarette fume un poète et cela n’étonne personne puisque nous sommes à La Louisiane, hôtel mythique et bien vivant de Saint-Germain-des Près.

Une île — Anne Vassivière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.