Un rêve de 7 octobre

Au nom du père…
Marie.

Rêve de maisons de chaussures.
4 lumières dans une nuit de carton.
Et là à droite la peur.
La frayeur,
La terreur…
Et le réveil.

Au nom du père…
Marie.

C’était Gignat.
C’était mon village.
C’était 1968.
Le mère dont je ne sais plus le prénom,
Viviane, 6 ans,
Veronique , 3 ans,
La mort les pris par noyade.
Viviane noyée.
Leur maison était à droite de ma maison.
J’avais 6 ans.
C’était un jeudi.
Le jeudi des enfants de ce temps.
La terreur m’en est revenu.

Au nom du père…
Marie.

Et un jour de 2005 l’église St Pierre aux liens fut coupée .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.