Mon père

La colère comme mur de lonsdaléite
La colère comme fracassement
La colère comme néant

La colère comme explosion du cœur
Et dormir avec
Et se perdre avec

Alors mon père est venu
Il était doux
Il était sourire
Il était joie
Il était joueur
Bon joueur

Je ne reconnaissais pas mon père
Il me dit
Avec ma mort
Je me suis défait de la colère
Je suis tel que j’eu été sans elle.
Elle était ma croix

Elle est ta croix
Je suis venu t’aider un peu
A la porter quelques pas

Au matin, au réveil, j’en étais apaisé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.