L’alchimiste par le Guru Coelho

Aucunes citations pertinentes ne me reviennent !
Désolé.

Longtemps après, voici le récit d’expérience de lecture rétrospective, pour donner suite à une conversation par trop élogieuse entendu durant mon trajet de métro. Disons alors un coup de gueule
Je venais de lire, ou plutôt, je venais de plonger, nager et ressortir reconstruit par les dialogues avec l’ange.

Ouais !
Bon,
Ben… « On » me l’avait conseillé cet alchimiste-là.
Mais qui est cet « On » ?
Heu… je ne me souviens plus vraiment. C’est préférable, ainsi je lui conserve toute mon amitié (bisou à toi ma belle, je te conserve toute mon amitié et toute mon affection, même si le temps nous à éloigné dans le temps et dans l’espace).
Et puis voilà…

Bon, ben, alors, l’alchimiste DE Coelho est aux dialogues avec l’ange, ce qu’un menu happy-meal du Mac-do est à un menu de Thierry Marx au restaurant le Sur-Mesure, ce que serait Nicolas Hulot à l’écologiste ou « planétologiste » Kynes (dans Dune de F. Herbert), ce que le roman 50 Nuances de Grey est à un roman érotique comme Parties Communes (tiens ce dernier est une autre forme de gastronomie, une gastronomie où l’humain est centrale et la pensée, comme dans Dune, centrale).

Bon voilà et en bref, ce livre, qui n’est ni un essai, ni une philosophie, m’a déplus au plus haut point et sa spiritualité très « Walt Disney » m’a agacé, énervé et pour finir ennuyer. Et pourtant je n’aime pas trop dire du mal des livres, car quel qu’elle ou qu’il soit, une autrice ou un auteur a travaillé plusieurs mois pour donner à lire quelque chose en quelque heures.
Mais quand même, je fais une nouvelle exception :
50 nuances de Grey méritent 1000 fois plus mon respect !

Tiens en « tapuscrivant » ceci, je prends conscience que gastronomie, érotisme et spiritualité appartiennent aux mêmes invitations de venir à une table qui ont comme promesse et comme conséquence de nous aider à grandir !

Coelho veut nous laisser dans l’enfance celle de nos cinq ans, la pire des enfances, celle des grosses colères pour des petit caprices avec des parents trop souvent paresseux !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.