Mon coeur contre la terre par Eric de Kermel

Croquis note

En mai alors quoi ? Écologie ?

Une haute vallée des alpes qui m’a réconcilié avec ces « prétentieuses » Alpes qui de leur hauteur nous écrasent. Cette haute Vallée bellement décrite où les sommets paraissent plus doux !

Et puis des bergers, surtout un, et des loups, des nouveaux arrivants.

Une promenade au cœur des douceurs et des doutes de l’auteur.

Mais…

Pourquoi a-t-il fallu qu’il prenne la voix d’une femme comme narratrice ?

Pourquoi vouloir prendre la parole pour une femme ?

Pense-t-il avoir plus à dire en tant que femme ?

Les femmes que l’on tait depuis le XVIème siècle, depuis l’avènement de la bourgeoisie et la suppression dans le dictionnaire de l’académie française des mots comme « professeuse », « autrice », « médecinne », « poétesse », « peintresse » …etc…. comme si seul la voix du mâle, de l’homme d’au final de « l’Homme » avait la voix au chapitre.

Cela m’a hanté tout au long de cette lecture, et m’a empêché d’y entrer tout à fait !

En tant qu’homme je ne m’autoriserais pas à parler au nom des femmes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.