Les grand maîtres du Haïku

Basho, Issa, Buson, Shiki, Taïgi

Herbes d’été.
Tout ce qui reste
de la gloire des soldats

Bashô

Brume et pluie.
Le Fuji voilé.
Malgré tout, je marche, heureux

Bashô

Quand les pruniers
fleurissent
Il gèle en enfer.

Issa

A Saga,
Parmi les herbes folles,
La tombe de la belle femme.

Shiki

Et je lis la poésie le soir

Avant de dormir
Lecture des haïkus
Et emporter les saisons dans mes songes

Que dire de plus…
Prenez le temps…
D’emporter avec vous…
L’univers en trois vers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.