Agnes Grey par Anne Brontë

Comment susciter le désir de lire ce roman a des personnes ayant grandis avec Harry Potter. J’avais entre 11 et 13 ans quand j’ai lu les sœurs Brontë.
Ma mère, compagne romanesque d’un paysan d’Auvergne avait dans sa bibliothèque les sœurs Brontë, toute la collection d’Angélique la marquise des anges ainsi que la vie des grandes saintes.
J’ai commencé par Jane Eyre, puis les hauts de Hurlevent pour finir par la troisième sœur et ce roman sociale.
Et bien si on peut le lire à 13 ans en 1975, c’est qu’il y a quelque chose dans ces mots du 19ème siècle anglais qui invoque la personne humaine en particulier.
Aller un peu d’audace, osez Agnès Grey.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.