Elle avait 17 ans

Plus profond que la fosse des Mariannes
Plonger vers la source de l’amour
Je fuse et te retrouve si haut
Bras ouverts, je m’offre à toi

Libre d’accueillir l’offrande
Libre de refuser sans dédain
L’amour t’a saisi aussi
Pour un autre, une autre, des autres ?

Tu tends toi-même les bras
Le souffle qui brûle sans consumer
Tous nous saisi
Nous plongeons au plus profond
Pour atteindre ces sommets inattendus
Nous trouvons la joie éternelle.

Marie Madeleine aimait Jésus
Cet amour nous soulève encore
Et nos corps encore se quêtent.

Être, avoir été et sera, hors du temps
Partout et à jamais.
Marie laisse être femme à Marie
Elle fût la mère qui fait voile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.