10 avril 2021 – avant le réveil

Il est des songes
Qui sont soliloques
Il est des rêves
Qui ravivent les agapes

Elle était devant moi
Petite ou grande ?
Je ne sais
Brune ou blonde
Je ne sais
Épouse ou amie
Je ne sais

Mais une lumière intense
Blanche
Totale
Me remplissait
Et l’outre vide et obscure que j’étais
Devenait immense, en noce
Je ne pouvais que dire
Je t’aime

Alors je me demandais
D’où venais ce don
Cette possibilité d’aimer
Qui me remplissait
Et pouvait s’offrir.

Pour aimer, nous viens ce don par la porte
Notre liberté
Ouvrir la porte
Laisser la porte
Fermer la porte

Il est des songes
Qui sont soliloques
Il est des rêves
Qui ravivent les agapes

Que d’amour il faut pour écrire la danse

Pina je t’aime
Et en même temps je pense au kendo, je ne peux dissocier la danse de ma pratique de cet art martial

Une réflexion sur “10 avril 2021 – avant le réveil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.