Pécher

Jour non encore levé,
Assis,
Je descends voir Jésus,
Hors du temps, nous remontons ce jour.
Sur cette rivière d’heures, j’installe mes lignes
Et, lui, venu de demain, me souris,
Et me tiens par la main.
Et, de retour, je vis ma journée.
Le soir à venu, contemplant le Christ
Je le « mercie » pour les poissons de ma vie.

Oraison et Adoration,
Belles heures chrétiennes.

Marie et joseph retienne la porte pour demain
Pour un nouveau jour non encore levé.

L’apocalypse selon Dürer par Alberto Manguel

Citations

On raconte que Robespierre, avant de décréter chaque nouvelle atrocité, demandait « Au nom de quoi ? » Mais tout être humain sait, de conviction intime, que nul acte de terreur ne peut être justifié. Devant la constante cruauté du monde (et aussi, malgré tout, ses miracles quotidiens de beauté, de bienveillance et de compassion) nous chagrin et se rassurer un peu sur sommes stupéfaits car elle et ils surgissent sans justification, de même que le miracle de la pluie, ainsi que Dieu l’explique à Job, tombe là « où il ». Le caractère primordial n’y a point d’hommes de l’univers semble être la gratuité.

Dans ces domaines-ci, ainsi que le savait Dürer, l’échec réside, implicite, dans les plus grandes réussites, puisqu’il désigne l’état d’incomplétude de toute grande œuvre d’art et de toute découverte scientifique importante. L’artiste crée une œuvre qui doit être complétée par son public et est, par conséquence, nécessairement imparfaite : c’est par les vides de l’œuvre que le lecteur y insuffle la vie. Le scientifique procède par questionnements, puisque toute réponse définitive fermerait la voie et empêcherait d’avancer. Mallarmé parlait de « la Muse de l’impuissance qui inspire à chaque entreprise artistique un certain degré d’échec lui permettant de survivre.

Mon expérience de lecture

Ce fut un réel plaisir de lire ce petit essai sur une œuvre pictural qui m’interroge au plus haut point, comme m’interroge ce livre du nouveau testament qu’est l’apocalypse de Saint Jean.
J’en viens à penser que tout artiste, chorégraphe, peintresse et peintre, poétesse et poète, romancière et romancier, essayiste, musicienne et musicien doit se confronter à un moment de son parcourt à deux œuvre :
L’odyssée d’Homère
L’apocalypse de saint Jean.

Les cendres de Babylone par James S.A. Corey

The Expanse, j’aime ce cycle car il respecte les conséquences des choix fait par les personnages. Il n’y a pas de Deus Ex Machina, même si parfois on peut trouver quelques Diabolicus ex machina, respectant en cela le principe, « si le pire peut arriver, le pire arrivera ».

J’aime beaucoup la conclusion de ce volume, par deux problèmes toujours existant en fin d’histoire mais l’un devient la solution de l’autre. C’est une belle conclusion.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ces romans, alors que les cycles (excepté celui de Dune Père) bien souvent m’ennuient. Toutefois Je ne pense pas que je lirais les suivants, j’ai peur d’une dilution des personnages, et là où j’en sui cela me laisse une belle aventure en hard science fiction.

Je reprends Tsuvadra dK en DD5

Bon c’est décidé, après avoir fait un premier jet d’Ichthus en reprenant les règles de D&D version 5 (et Johan of Arc), je reprend l’ensemble de Tsuvadra qui était en dK2 et je migre vers D&D 5. Les règles sont plus modernes, plus légères tout en gardant la richesse des possibilités de jeu, de belle narrations tout en ayant de bonne simulations.

Le travail le plus important est de reprend le corpus des règles. Je ferais quand même référence aux divers livres associé le livre des sorts et le manuel des monstres. Par contre pour l’alignement et les aspirations j’utiliserais une forme propre à Tsuvadra, associé au 11 dimensions de l’univers.

Et les aspirations et alignements

Je garde bien sur les espèces de Tsuvadra et je choisis 12 métier, proche des 12 archétypes de Jung, qui pourront exister quelque soit la ppériode de la planète Ultereith.

D8ClasseDé de vieCaractéristiques principalesMaîtrises de sauvegarde
1Moine, Monialed8Force et DextéritéDextérité et Constitution
2Explorateur, exploratriced12Force et ConstitutionForce et Constitution
3Éclairée, éclairéd8Dextérité ou Intelligence, SagesseIntelligence, Sagesse
4Prêtre et Prêtressed8Sagesse et Charisme ou ForceSagesse et Charisme
5Fripon et friponned8Sagesse et DextéritéSagesse et Dextérité
6Troubadourd8Dextérité ou force et CharismeDextérité et Charisme
7Combattanted10Force et ConstitutionForce et Constitution
8Trimardeuse et Trimardeurd10Force ou Sagesse, DextéritéForce et Dextérité
9Faiseur et faiseused6Intelligence, Sagesse ou ForceIntelligence et Sagesse
10Yviemd8Intelligence et SagesseIntelligence et Sagesse
11Pionnière et pionnierd10Sagesse et CharismeSagesse et Charisme
12Siadassad8Constitution et CharismeConstitution et Charisme

Maurice Zundel, des citations glanées

Vous sentez très bien la différence immense qu’il y a entre un génie universel, et qui s’appelle universel parce que justement dans cette seule personne humaine il y a toute une superposition de grandeurs, comme en Michel-Ange qui est architecte, qui est sculpteur, qui est peintre, qui est poète, et encore beaucoup d’autres choses, on a un génie universel c’est-à-dire qu’en lui seul il y a une source immense qui peut apporter des éléments nourriciers à toutes les intelligences humaines !

Il y a aussi l’Union Postale universelle, vous entendez bien : universel, cela veut dire que c’est une organisation qui est étendue géographiquement sur toute la terre habitée, « universel » a un sens ici tout à fait différent indiquant la diffusion dans l’espace, tandis que dans le cas de Michel-Ange il s’agit au contraire d’une unité qui est si riche dans son essence qu’elle est capable de porter la lumière dans toutes les intelligences qui recevront d’ailleurs cette lumière en l’assimilant, en se transformant, en devenant source â leur tour.

Donc l’Universel, dans le Christ, se révèle concentré dans la personne, parce que l’universel de valeur, et il ne peut pas s’agir d’autre chose, l’universel de valeur, c’est un espace intérieur qui est suscité par le don de soi, c’est ce vide que l’on fait en soi qui creuse cet espace et qui permet à un être singulier d’être le centre du monde : davantage, non seulement à un être singulier est-il permis d’être le centre du monde, mais à tous les êtres humains, précisément parce que la pensée est créatrice d’origine, la personne humaine qui arrive à penser, qui arrive à peser le monde dans la balance de son esprit, et soi-même et toute l’histoire dont il est le répondant et le responsable, cette personne humaine porte en elle l’Univers non pas pour le confisquer, non pas pour le posséder, mais pour se donner à lui et l’enrichir de son amour.

Si je parle d’égalité, il y a donc un sens extraordinairement différent entre une égalité qui est une égalité de revendication : j’ai droit autant que vous, et je peux posséder autant que vous, et je veux jouir autant que vous, cette revendication des viscères n’a rien à voir avec une égalité de valeur où chacun a la possibilité, s’il y consent, d’ouvrir dans son cœur un espace à toute l’humanité et à tout l’Univers, et c’est donc cette égalité qui est en question, je veux dire : qui intéresse l’humanité en tant que l’humanité est un phénomène unique et incomparable, en tant que l’humanité se différencie ou se distingue de toutes les autres espèces justement par le fait que ce n’est pas l’espèce qui compte mais la personne.

Combats et Joie Pour 2020

Combats dans l’honneur
Et beaucoup contre soi même
Et Joie
La chaleur venant du plus profond du cœur

Père Maurice Zundel
« Il semble bien que la joie soit le critère même de la vie, la vie ne peut pas défaillir devant la joie et elle ne peut persister que dans une atmosphère de joie.
La joie tonifie,
la joie est force,
la joie nous illumine,
la joie nourrit la conscience,
cette joie d’être une Présence.
«