Le bruit et la fureur par William Faulkner

4 voix perdu dans la maison de cette campagne américaine tentent de raconter une disparition ! Une errance dans une drôle d’histoire, dans un drôle de paysage et en un drôle de temps, par de drôles de personnages !
Une étrange étrangeté qui m’envoûta et me laissa longtemps dans un drôle d’état !
Cet état était de celui de vivre hors du temps dans un gris hivernal ou chaque heure ressemble à la précédente et pourtant où quelque chose de grave se produit.

Je compris beaucoup de chose de ce roman quand la première fois je posai le pied aux USA côte ouest ! Faulkner était donc bien un « auteur d’Amérique ! » Un pays fait de bruit et de fureur !

À lire pour la première fois et ensuite se laisser envoûter par ce nouveau monde ! Dans l’inconscient de ce pays plane les fantômes des nations premières. Un écho imperceptible de « pieds nues sur la terre sacrée »

Quand les romans ouvrent ces portes sur les dimensions qui nous dépassent, et nous émerveillent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.