1984 de George Orwell

Ce roman est une référence indispensable pour comprendre les régimes totalitaires et ce qu’est la pensée totalitaire avec le concept de novlangue, que ce soit ses formes dure : Stalinisme, Nazisme ou plus caché comme aujourd’hui le management ultra-libéral. Et ce fascisme ultra-libéral s’est installé partout et les politiques de LREM s’en revendiquent.
Les mots sont tordu, perverti abima, les mots de « bienveillance », de « partage », de « courage », de « pédagogie », d’ »écoute », tous sombre dans le fourre tout de la novlang qui réduit notre champs de pensée commune.

Avec un jeune manager, le mec y dit, « hé j’partage hein« , il veut dire « ben j’t’l’ai dis quoi » et il n’a plus aucun sens de ce qu’est le partage, de tout déposer sur la table et de faire ensuite quelque chose de commun.
Novlang 1984, l’idiotie s’installe !

1984 est a lire en parallèle d’Hannah Arendt, l’homme moderne et la montée de totalitarisme.
Ce sont de solides bagages pour comprendre le pouvoir et son fonctionnement !

Est-ce qu’il faut parler du style, il est claire, précis et sans pitié ! On sait où on est !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.